中文 英文 法文
登录
Mots des directeurs

Mot de la directrice chinoise – HONG Guan Xin

   En tant que champ expérimental de la formation des ingénieurs internationaux, l’École Centrale de Pékin continuera à suivre la devise de l’école « développement, ouverture, coopération pour une situation gagnant-gagnant ». Ayant les expériences d’enseignement de Beihang dans les domaines de l’aéronautique, de l’astronautique et de l’informatique, en coopérant avec le groupe des Ecoles Centrale. À l’occasion du Programme de Promotion des modèles des écoles internationales de l’Éducation Supérieure, en convergeant vers le système de qualification et de formation internationale de la première classe, l’École forme des ingénieurs généralistes qui possèdent les capacités de « vision Globale, Réflexion Systémique, Innovation Collaborative », qui acquièrent une réelle adaptabilité à un monde qui ne cesse d’évoluer. Elle continue sa route vers son but ultime : être la référence internationale d’une école ingénieur de première classe mondiale en Chine.  

 

Mot du directeur français – Gilles FLEURY

    Centrale Pékin a fêté en 2015 ses 10 ans ! Cette jeune Ecole d’ingénieur franco-chinoise a été la première à délivrer sur le sol chinois un titre d’ingénieur français reconnu par la Cti (Commission des titres d’ingénieur). Elle aura servi de modèle aux autres instituts d’ingénierie qui se sont créés depuis, comme le soulignait le Ministre des Affaires Etrangères et du Développement international, lors de la seconde session du Dialogue de Haut Niveau, le 15 mai 2015. Elle est le vaisseau amiral de la collaboration franco-chinoise dans le domaine de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, comme le déclinait la Déléguée aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération, lors de la cérémonie anniversaire de notre Ecole, le 22 octobre 2015. Elle compte plus de 400 diplômés, dont la moitié a étudié en France au moins un an. Ces jeunes diplômés se retrouvent aujourd’hui dans l’ensemble du tissu industriel et des services, portant les valeurs d’une école d’ingénieur du meilleur niveau scientifique, ouverte sur la richesse des différences culturelles, et aux valeurs humaines et sociales qui en font des jeunes professionnels très appréciés. Près d’un tiers de chaque promotion ont entamé leur carrière par une première expérience doctorale, alliant ainsi les compétences de l’ingénieur généraliste, avec celles de la formation par et à la recherche.  

 

Après une phase de construction, jusqu’à la première diplomation en janvier 2012, Centrale Pékin a vécu une phase de stabilisation des équilibres, tant de ses programmes d’enseignement, de ses ressources humaines, que de son modèle économique. À présent, elle entre dans une nouvelle ère de développement et d’expansion, structurée autour des lignes d’actions prioritaires suivantes : une recherche active et présente au cœur de l’Ecole, par le biais notamment de chaires industrielles ; une mobilité pionnière des étudiants et des enseignants, au travers du réseau des nouvelles écoles Centrale internationales, en Inde et au Maroc ; une diversification des recrutements d’étudiants internationaux, porteuse de richesses humaines et sociales ; une intrication des équipes professorales multinationales, cristallisant une pédagogie multiculturelle et multi-localisée ; une incitation à l’innovation et au développement de soi, puissant moteur pour aller au-delà de l’état de l’art et lever les verrous technologiques ; enfin un développement de la formation tout au long de la vie, afin d’être un nouvel acteur de connexion entre le milieu académique et les partenaires industriels français et internationaux.  

 

Symbole dès sa création de l’amitié franco-chinoise, Centrale Pékin s’inscrit dans une vision partagée, dans l’intérêt de ses étudiants, de son corps professoral, des entreprises françaises et chinoises, et plus généralement de la société de demain qui a un réel besoin de l’énergie, de l’imagination, et de toute l’humanité de cette nouvelle génération.